Loading...

LES SECRETS DU QIGONG

Qu’est ce que le Qigong ?

Le « Chi » et le « Qigong » intimement lié

Le mot Chi signifie vent, respiration ou énergie qui circule à l’intérieur et autour du corps, les orientaux le surnomme « la force de vie ». Le Qigong est une technique de respiration qui réveille toutes les énergies du Chi. On l’utilise dans les arts martiaux, mais il s’accommode à toute discipline sportive et aux bien-êtres du corps. L’entrainement physique doit s’accompagner d’un entrainement mental pour réussir à dépasser ses limites. Le Qigong vous aide à gérer l’énergie naturelle du corps, ainsi le corps et l’esprit ne font qu’un. En self défense le Qigong vous aide à améliorer vos performances physiques, comme la récupération de votre souffle, ou encore de mieux appréhender votre environnement, et d’améliorer votre vision périphérique si importante dans les techniques de combat. Les avantages du Qigong sont incroyablement bénéfiques. Jacques Lebrun l’utilise également pour le coaching sportif, afin  d’améliorer la gestion du stress et les inconforts physiques.

Les avantages de la pratique du Qigong

  1. Aide à augmenter la force de vie Et ajuster l’équilibre énergétique à l’intérieur et à l’extérieur du corpsComme l’ancienne croyance
  2. Aide le sang à circuler facilement Contrôler la pression artérielle normalement
  3. Aide à augmenter l’oxygène dans le corps
  4. Contribue à réduire les vertiges
  5. Les muscles, les os et les articulations sont forts, évitant les maux de dos, les douleurs au cou et les douleurs articulaires selon les os.
  6. Aide à renforcer les poumons Système respiratoire amélioré
  7. Aide le système digestif à améliorer Réduire la constipation
  8. Rendre le corps mieux immunisé Aidez à prévenir diverses maladies
  9. Aide à pratiquer la méditation et la mémoire
  10. Rend l’esprit clair, clair, aide à soulager le stress Améliorer l’humeur
  11. Guérir l’insomnie Rendre le sommeil plus facile
  12. Aide à ajuster le corps Améliorer la personnalité

La technique

La respiration de Qigong est basée sur des méthodes de respiration taoïstes qui visent à rétablir notre respiration en harmonie avec la nature. Ces méthodes visent à créer un souffle circulaire qui part du ventre

Respirez toujours par le ventre et pas uniquement par la poitrine.  La respiration du ventre est la première étape dans l’apprentissage. La respiration abdominale tombe et soulève le muscle du diaphragme, le mécanisme naturel du corps qui pousse l’air à l’intérieur et hors de vos poumons.

La respiration abdominale aide à centrer votre conscience sur votre corps plutôt que sur votre tête, de sorte que vous vous sentiez plus ancré physiquement et énergiquement. Il vous aide à détendre votre cou, vos épaules et vos bras. Il améliore la circulation du sang et la circulation du chi dans vos organes internes. La respiration abdominale procure un massage merveilleux pour vos organes internes. Tout comme le fait de masser vos muscles ajoute à leur tonus et à leur fonctionnement général, la respiration abdominale sera bénéfique pour vos organes internes. Sur le plan de la santé, le massage des organes internes est plus important que le raffermissement des muscles visibles. La respiration abdominale augmente la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins qui nourrissent vos organes internes.

Idéalement, inspirez et expirez uniquement par les narines. Si des raisons médicales rendent cela impossible, inspirez par le nez et expirez par la bouche. Inspirez et expirez par la bouche seulement en dernier recours.

  • Lorsque vous inspirez, sentez votre souffle entrer dans votre nez, dans votre gorge, dans vos poumons et votre ventre. Laissez vos muscles abdominaux s’étendre pour faire avancer votre ventre.
  • Lorsque vous expirez, laissez votre ventre revenir à sa position initiale et détendez-vous. Faites de votre mieux pour détendre complètement votre poitrine et ne pas utiliser de force pour la gonfler lorsque vous respirez. Vous devriez avoir très peu ou pas de sens de l’air qui va dans votre poitrine.
  • Tout d’abord, pratiquez en développant et en relaxant le bas de votre ventre. Le bas de votre ventre s’étend légèrement du dessus du poil pubien jusqu’au nombril. Respirez de manière à ce que le bas du ventre ne bouge pas du dessous du sommet de vos poils pubiens. Évitez de vous fatiguer ou de ressentir de la pression dans vos organes génitaux.
  • Lorsque vous pouvez élargir et détendre votre bas-ventre confortablement, concentrez-vous sur le fait de déplacer le ventre du ventre lorsque vous respirez, ce qui est plus difficile pour la plupart des gens. Le milieu du ventre s’étend de votre nombril juste avant votre diaphragme. Le fait de placer vos mains sur les parties inférieures, moyennes et supérieures de votre ventre pendant que vous respirez vous indiquera clairement si votre ventre bouge et dans quelle mesure.
  • Enfin, concentrez-vous sur l’expansion et la relaxation de votre ventre supérieur – votre diaphragme et votre plexus solaire – juste sous vos côtes les plus basses. Essayez de faire descendre votre diaphragme lorsque vous inspirez et vers le haut lorsque vous expirez. Cela aidera à pousser l’air dans le dos et le haut de vos poumons, des parties qui sont rarement exercées. Finalement, vous pourrez déplacer les trois parties de votre ventre à l’unisson.

Pendant que vous respirez, faites en sorte que vos deux inspirations soient lisses et pleines, sans effort. Lorsque votre expiration est complète, votre prochaine inspiration se produira naturellement et sans à-coup par elle-même. Inversement, si votre dernière expiration est superficielle et non pleine, votre prochaine inspiration ne se fera pas sans heurt. Vous avez peut-être tendance à retenir votre souffle, à ingurgiter votre inspiration ou même à hyperventiler. Une respiration douce et profonde vous permet d’absorber et d’utiliser plus d’oxygène, de mieux libérer le dioxyde de carbone et de calmer vos nerfs. Au fil du temps, vous respirez plus longtemps, augmentant ainsi la durée de votre inspiration et de votre expiration, sans effort.

Pour comprendre comment respirer doucement et profondément, entraînez-vous à respirer avec une paille quelques minutes par jour, de manière douce et régulière. Cela vous aidera à vous adapter à vos habitudes respiratoires et, au fil du temps, à vaincre les plus pauvres. Souvent, les mauvaises habitudes respiratoires au cours de la vie peuvent être surmontées en pratiquant la respiration avec une paille pendant quelques semaines.

Expirer pleinement éliminera le dioxyde de carbone dans vos cellules (le dioxyde de carbone ralentit votre clarté mentale et augmente le stress). Le fait d’expirer pleinement vous permet de réoxygène vos cellules plus facilement lors de votre prochaine inspiration.

Les 3 méthodes:

  • La première consiste à expirer un peu plus que ce que vous inspirez. Par exemple, si vous inspirez pendant quatre secondes, vous pourriez prendre cinq secondes pour expirer. C’est la méthode à utiliser pour pratiquer la respiration sans faire aucun mouvement.
  • La deuxième méthode consiste à expirer extrêmement rapidement (une ou deux secondes très énergiquement).
  • La troisième façon est de faire varier la vitesse de l’expiration. Par exemple, vous pouvez expirer 50 à 60% de votre souffle au cours des deux premières secondes et prendre quatre secondes de plus pour expirer le reste de votre souffle.

Concentrez-vous sur le fait de ne pas retenir votre souffle entre la fin d’une inspiration/expiration et le début de la prochaine inspiration/expiration. Laissez l’un s’écouler vers l’autre de la manière la plus détendue possible. Retenir sa respiration peut provoquer une tension émotionnelle et ébranler votre système nerveux. Respirez doucement et uniformément, sans pauses ni démarches. La fluidité entre l’inspiration et l’expiration augmente la sensation de bien-être.

Il n’y a aucun avantage à créer des tensions dans votre corps en vous efforçant à pousser au maximum vos inspiration et expiration. La respiration étant une fonction humaine primordiale, il est impératif de ne pas fixer de tension dans votre système nerveux en forçant votre respiration. Si votre souffle est fluide, les tensions et le stress ,vous avez tout à gagner avec une respiration calme, douce et profonde, de manière détendue. En restant à moins de 80% de votre capacité, vous évitez toute contraction et vous ressentirez profondément cette sensation de détente.

Pour pratiquer nos techniques inscrivez vous dans notre club DP/Académy ou Demandez un  Coaching personnalisé à notre instructeur Expert Jacques  Lebrun

By | 2019-03-04T09:49:17+02:00 26 février 2019|Articles DP/ACADEMY|0 commentaire
Traduction »